Notre Crédit Pont

Des solutions uniques sur le marché

ODPH | Crédit-pont : transition entre l'achat et la vente de biens immobiliers

Situation N° 1 Achat / revente

Vous souhaitez mettre en vente un bien immobilier et vous souhaitez déjà en acheter un nouveau sans attendre. Vous avez besoin des fonds que rapportera la vente du bien pour acheter le nouveau.

Nous avons la solution, même si vous avez encore un crédit hypothécaire sur le bien mis en vente.

Notre formule de crédit pont permet de financer toute l’opération dans des conditions optimales

Il s’agit d’une formule qui permet simultanément de mettre en vente un bien immobilier dans de bonnes conditions, même grevé d’une hypothèque, et d’en acheter un autre au moyen d’un nouveau financement.

A l’ODPH, il est possible d’obtenir un nouveau crédit hypothécaire pour financer le nouveau bien sans devoir supporter en même temps la charge du premier crédit et celle du crédit pont.

La plupart des banques traditionnelles proposent un crédit pont à terme fixe avec paiement des intérêts, charge qui vient se cumuler avec la charge du prêt hypothécaire. Cette solution est lourde financièrement et dans de nombreux cas, rend l’opération carrément impossible.

Dans la formule que nous proposons, il n’y a pas de double, voire de triple charge de crédit.

Vous n’aurez à supporter que la charge du nouvel emprunt. Comment ça marche ?

Le crédit de pont finance jusqu’à 80% de la valeur du bien mis en vente. S’il y a un crédit hypothécaire en cours, il le rembourse. Il n’y a pas de mensualité sur le crédit pont. Capital et intérêts seront payés au moment de l’acte de vente. Le client dispose d’un délai de maximum 24 mois pour réaliser cette vente. De plus la vente se réalisera dans les meilleures conditions donc au meilleur prix. Simultanément, le client sollicite un nouveau crédit hypothécaire pour financer son nouvel achat. Il ne paie que la charge de ce crédit !

Situation N° 2 Crédit de soudure pour tout but

Vous avez un urgent besoin d’argent pour

  • financer un projet privé comme par exemple des travaux importants dans un bien avant sa mise en vente,
  • votre réinstallation en Belgique après une longue absence
  • rééquilibrer votre budget
  • préserver votre patrimoine immobilier dans l'attente d'une rentrée d’argent importante
  • réaliser un investissement professionnel ou lancer votre nouvelle entreprise
  • rembourser des dettes privées (crédits à la consommation, crédits hypothécaires, dettes fiscales, dettes privées
  • vous sortir d’une situation critique de surendettement, car vous êtes menacé de saisie salaire ou de saisie immobilière
  • payer des dettes professionnelles (crédit de caisse, crédit de stock, financement, crédit d’investissement) ainsi que les dettes commerciales (fournisseurs) sociales et fiscales (ONSS, TVA, impôts)

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et vous attendez une rentrée d’argent (succession, assurance pension, assurance de groupe, vente d’un bien immobilier, réalisation d’un gros contrat d’affaires) mais qui ne se concrétisera que dans quelques mois ou quelques années.

Le crédit de soudure est la solution.

Durée maximum 10 ans. Paiement uniquement des intérêts, ensuite remboursement total au terme ou possibilité de reconduire le terme fixe ou de le transformer en formule avec amortissement du capital, en cas de vente envisagée d’un immeuble, la durée préconisée est de 2 ans avec possibilité de prolongation.

Possibilité de franchise totale capital et intérêts (aucune charge de crédit). Au terme de maximum 10 ans, remboursement du capital plus paiement des intérêts composés, ou possibilité d'étudier la reconduction en crédit avec amortissements .

La possibilité d’un « crédit panaché » (mixte crédit de soudure et crédit bullet à la carte) existe.

Crédit de soudure dérivé permet quant à lui d’augmenter le capital emprunté pour payer les intérêts, (Blocage de la somme sur un compte pour garantir ce paiement).

Toutes ces formules s’adaptent à chaque situation. Les rentrées d’argent prévues doivent évidemment être solidement prouvées et vous devez être propriétaire d’un bien immobilier de bonne qualité, à l’exclusion de biens atypiques ou de réalisation malaisée.